Divers,  HMSFFF Challenge,  Littérature

#HMSFFF Challenge #6

Et c’est reparti pour faire le point sur le Hold My SFFF Challenge du mois de novembre ! Ce mois-ci, les femmes et les héroïnes badass sont à l’honneur !

Le Hold my SFFF Challenge, kézako ?

Le Hold My SFFF (pour Science-Fiction, Fantasy, Fantastique) Challenge est un défi de lecture sur an. Chaque mois, un thème est proposé avec une sélection de romans sélectionnées par Charmant-petit-monstre et Prettyrosemary, qui sont à l’initiative de ce challenge.

Le but ? C’est très simple, lire, découvrir et partager ses lectures sans aucune modération pendant un an. Un bon moyen de diversifier sa bibliothèque en somme. Si vous avez raté un mois, retrouvez tous les articles ici !

Pour le mois de novembre, le thème c’était : « Badass au féminin » – Héroïnes.

Les titres proposés étaient les suivants :

  • Le Palais des Illusions de Chitra BANERJEE DIVAKARUNI
  • Alice aux pays des merveilles de Lewis CARROLL
  • Boudicca de Jean-Laurent DEL SOCORRO
  • Coraline de Neil GAIMAN
  • Lady Helen et le club des mauvais jours d’Alison GOODMAN
  • Lavinia d’Ursula LE GUIN
  • Les étoiles sont légion de Kameron HURLEY
  • Jirel de Joiry de Catherine L. MOORE
  • Déracinée de Naomi NOVIK
  • Morwenna de Joe Walton

Mes lectures

Ce mois-ci, j’ai fait light niveau lecture par manque de temps et aussi par envie. Dans cette sélection, j’en avais déjà lu certains mais j’ai été heureuse d’en découvrir d’autres.

1ère lecture :

Je me suis lancée dans Boudicca de Jean-Laurent DEL SOCORRO pour commencer ce mois de novembre consacré aux héroïnes.

Boudicca de Jean-Laurent DEL SOCORRO

Et quelle lecture ! Boudicca est une reine, mais pas seulement, c’est une guerrière, une femme, une mère et elle essaie d’exceller dans tous les domaines ! C’est une femme comme j’aimerai en être une. Forte mais avec sa part de sensibilité, déterminée, entière, qui ne laisse pas indifférent ses ennemis comme ses amis.

Ce livre est une version romancée de la véritable histoire de Boadicée (Boudicca), reine des Icèni, peuple de Grande-Bretagne. Elle est une sorte de Vergincétorix anglaise. Elle a tenu tête aux Romains lors de leur conquête de la Grande-Bretagne. Le livre raconte sa vie et son œuvre. Libre, refusant le joug romain, elle représente la liberté absolue. Elle est un symbole pour son peuple et ses ennemis la craignent.

Ne connaissant pas l’histoire de Boudicca, je ne sais pas si les faits relatés sont historiques ou non. Dans tous les cas, ce livre se lit facilement grâce à une écriture juste et agréable. L’histoire de Boudicca est passionnante. Par bien des aspects la fin est trop rapide et on voudrait en lire plus sur cette femme comme on en lit peu.

Je ne connaissais pas l’histoire de Boudicca avant de lire ce livre. Je pense me documenter un peu plus sur le sujet car j’ai trouvé ce livre très intéressant et ce personnage particulièrement inspirant.

Résumé :

Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène. Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l’empire des aigles jusqu’à Rome ?
À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd’hui encore la révolte.

2ème lecture :

J’ai décidé de continuer l’intégrale du Paris des Merveilles de Pierre PEVEL et j’ai fini l’intégrale en dévorant les tomes 2 et 3.

Paris des Merveilles de Pierre PEVEL

Comme le précédent, j’ai beaucoup apprécié l’histoire et la façon dont elle est contée. Dans le 2ème tome, j’ai aimé les petites incursions du narrateur, plus présente que dans le précédent et qui donne du rythme à la lecture. Le thème de ce 2ème tome est un peu différent du premier et permet de d’introduire un peu plus les dragons dans l’histoire.

Dans le 3ème tome, on retrouve une intrigue plus centrée sur les fées et les elfes, jusqu’alors tout juste évoqués dans cet univers riche de créatures magiques. Nouvelle intrigue rondement menée et beaucoup de mal à refermer ce livre qui m’a transportée dans un Paris enchanteur où la magie est omniprésente.

En ce qui concerne les personnages, la baronne Isabel de Saint-Gil est officiellement une de mes héroïnes préférées. Le personnage de Louis Griffont est également très sympa et c’est toujours un plaisir que de suivre leurs aventures.

Cette lecture laisse un grand vide en moi et il me tarde de lire Contes et Récits du Pays des Merveilles. Je ne suis pas prête de lâcher Pierre PEVEL.

Résumé :

Paris, début du XXe siècle.

À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées… Dans ce Paris des Merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

Ce mois-ci j’ai fait léger au niveau des lectures car j’avais envie d’avancer d’autres lectures hors-défi.

On se retrouve le mois prochain autour du thème de Décembre : Mythes et Légendes – « Ton conte est bon ».

N’hésitez pas à rejoindre le mouvement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :