HMSFFF Challenge S2 1
Divers,  HMSFFF Challenge,  Littérature

#HMSFFF Challenge saison 2 #1

Le Hold my SFFF Challenge revient pour une nouvelle année ! Cette année encore, les littératures de l’imaginaire sont à l’honneur autour d’un thème chaque mois ! On commence fort avec les livres ayant était adapté au cinéma, en série, en animé, en dessin animé, film d’animation …

Le Hold my SFFF Challenge, kézako ?

Le Hold My SFFF (pour Science-Fiction, Fantasy, Fantastique) Challenge est un défi de lecture sur an. Chaque mois, un thème est proposé avec une sélection de romans sélectionnées par Charmant-petit-monstre et Prettyrosemary, qui sont à l’initiative de ce challenge.

Le but ? C’est très simple, lire, découvrir et partager ses lectures sans aucune modération pendant un an. Un bon moyen de diversifier sa bibliothèque en somme. Si vous avez raté un mois, retrouvez tous les articles ici !

Pour le mois de septembre, le thème c’était : “Touche pas à mon bouquin” – C’était mieux en livre.

Les titres proposés étaient les suivants :

  • Les robots d’Isaac ASIMOV
  • Dune de Franck HERBERT
  • Shining de Stephen KING
  • Death Note de Tsugumi OHBA et Takeshi OBATA
  • Harry Potter et la coupe de feu de J.K. ROWLING

Mes lectures

Pour ce premier mois de défi, j’avais déjà lu dans la sélection Shining de Stephen King (qui est un de ses meilleurs), l’intégralité de la saga Death Note et bien entendu, Harry Potter de J.K. Rowling. Je pensais m’attaquer à Dune de Franck Herbert mais je n’ai pas eu le temps.

D’ailleurs cette année, petite nouveauté dans le challenge, on fait également la part belle aux BDs, romans graphiques, mangas etc. Ce sera l’occasion de découvrir de nouveaux supports/auteurs !

1ère lecture :

Pour commencer ce challenge, j’ai lu Coraline de Neil Gaiman.

Coraline – Neil GAIMAN

Alors, ce livre était le livre de la réconciliation avec Neil Gaiman. En effet, je n’avais pas aimé American Gods malgré les louanges et avait très peur de relire un livre de cet auteur, considéré comme une pointure en littérature SFFF. J’ai choisi le livre d’une adaptation que j’avais beaucoup aimé : Coraline.

C’est un conte noir où on suit les pérégrinations d’une petite fille qui emménage dans une nouvelle maison et découvre un passage vers une maison de l’envers (un peu comme dans Stranger Things). Je n’en dirai pas plus car le conte est assez court et on a vite fait de divulgacher l’ensemble de l’intrigue.

Dans ce livre, Neil Gaiman me rappelle Roald Dahl. A l’instar Sacrées Sorcières, certains moments sont faits pour effrayer les enfants mais on sent aussi une plume un peu critique de l’auteur notamment, dans le rapport parent/enfant. Bref, foncez, ce livre mérite d’être dévoré !

Résumé :

Coraline vient d’emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n’ont pas le temps de s’occuper d’elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant…

2ème lecture :

J’ai découvert il y a peu, que le classique de l’horreur The Exorcist était un livre à la base. J’ai donc profité du thème de ce mois de septembre pour m’attaquer à l’oeuvre de William Peter Blatty.

The Exorcist – William Peter BLATTY

Je n’avais pas vraiment d’attente par rapport au livre car je me souviens vaguement de l’adaptation (qu’il faut que je revoie maintenant que j’ai lu le livre). Néanmoins, ça a été une belle découverte. La tension se sent à chaque page. Chaque ligne nous enfonce un peu plus dans un climat horrifique qui arrive à son paroxysme lors de l’acte du titre : l’exorcisme.

Ce qui m’a le plus dérangé (comme dans le film d’ailleurs), c’est qu’il s’agit d’une petite fille. Elle a 12 ans et ne comprend absolument pas ce qui lui arrive. De plus, tout au long de la lecture, le pouvoir de la suggestion est très présent. On ne nous décrit pas tout et le cerveau compense cette absence de description. Ainsi, l’horreur n’en est que plus intense.

J’adore lire des livres qui font peur mais celui-ci m’a vraiment mis mal à l’aise. Certaines scènes sont très crues et ce n’est pas toujours facile de supporter les images mentales que cela procure. Je recommande cette lecture pour le frisson qu’elle procure mais surtout, faites attention à avoir l’imagination bien accrochée et à être dans une bonne passe de votre vie.

Résumé :

Pour Chris MacNeil et sa fille Reagan, une adolescente de douze ans, la vie s’écoule heureuse et aisée dans un quartier bourgeois de Washington.
Et puis, un jour, des bruits étranges résonnent dans la calme demeure, des objets disparaissent, des meubles sont déplacés. Quant à Reagan, d’étranges métamorphoses la défigurent, des mots obscènes jaillissent de sa bouche.
Tandis que peu à peu la personnalité de l’enfant se dédouble et se disloque, face aux médecins impuissants, des profanations souillent une église voisine, un crime mystérieux a lieu sous les fenêtres des MacNeil. La police trop perspicace est saisie d’horreur devant l’atroce vérité. Damien Karras , prêtre et psychiatre, sera-t-il le seul recours?

3ème lecture :

Pour finir, je me suis pris d’une envie de relire Eragon de Christopher PAOLINI. Oui, parce que quand on me dit touche pas à mon livre, mon premier réflexe est de repenser à l’adaptation la plus catastrophique de l’histoire des adaptations : Eragon.

Eragon, by Christopher PAOLINI

J’ai lu Eragon pour la première (et seule) fois au collège. J’avais beaucoup aimé malgré de nombreux clichés sur le héro et un univers qui me rappelait un peu beaucoup (trop ?) celui de Tolkien. Classique, ce livre n’en reste pas moins un vrai moment de plaisir !

On y suit Eragon, jeune fermier de presque 16 ans qui trouve une pierre mystérieuse lors d’une partie de chasse. Suite à sa découverte (et sans surprise pour qui lit un peu de Fantasy), il va vivre de nombreuses aventures ! On est sur le schéma le plus classique de la Fantasy mais les personnages sont très bien écrits et attachants, bien qu’un poil agaçant. C’est marrant, j’avais le souvenir que c’était le personnage d’Eragon qui m’énervait lors de ma 1ère lecture. Dans cette nouvelle lecture, j’ai souvent trouvé Saphira plus agaçante que son Dragonnier mais, on va dire que ça fait partie de sa personnalité de dragonne.

En relisant, je me suis rendue compte que j’avais oublié beaucoup de choses et que j’avais surtout été polluée par mes souvenirs de l’adaptation catastrophique au cinéma, notamment dans mes souvenirs des personnages. Redécouvrir adulte un livre lu adolescent a toujours une saveur particulière. Le regard a changé, nos attentes ne sont plus les mêmes et des éléments auxquels nous pouvions nous identifier à cet âge ne sont plus lus ni compris pareils.

Livre jeunesse très bien construit, il correspond autant aux adultes qu’aux enfants. Je comprends mieux ce que mon père a pu y trouver et pourquoi malgré son regard d’adulte, il a toujours apprécié les pérégrinations d’Eragon en Alagaësia.

Résumé :

Eragon mène une vie simple, jusqu’au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu’il s’agit d’un œuf et assiste bientôt à la naissance… d’un dragon ! En décidant de l’élever, il devient Dragonnier, héritier d’une caste d’élite que le terrible roi Galbatorix veut éliminer. Eragon n’a que seize ans, mais le destin du royaume de l’Alagaësia est entre ses mains.

Et voilà, c’est fini pour le mois de septembre ! Quel plaisir de retrouver ce challenge ! J’ai beaucoup aimé mes lectures de ce mois-ci et attend avec impatience la sélection d’octobre !

On se retrouve le mois prochain autour du thème du mois d’ocotbre: “Be my witch” – Sorcières. A votre avis, quels seront les livres de la sélection ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :