Divers,  Littérature

Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro

Aujourd’hui je souhaite vous parler d’un roman et plus généralement, d’un auteur qui me fait voyager dans le temps et dont la plume vaut le détour ! Donc, c’est parti, on va parler de Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro !

Commençons par présenter Jean-Laurent Del Socorro. C’est un auteur français qui écrit principalement des romans historiques fantastiques. Je l’ai rencontré au TGS en 2018 et j’ai beaucoup apprécié l’humain. Au moment de cette rencontre, je ne connaissais pas encore l’écrivain et je lui ai acheté Royaume de vent et de colères. C’est un peu honteuse que je dois reconnaître que ce livre est restée dans ma PAL pendant un bon bout de temps.

Ensuite, il y a eu le HMSFFF Challenge et j’ai lu Boudicca. Et ça a été la révélation. Non seulement, l’histoire était très intéressante mais le style d’écriture était un régal pour mes yeux de lectrice ! Je me suis donc précipitée dans ma bibliothèque pour dévorer (oui, c’est le terme) Royaume de vent et de colères. Et encore une fois j’ai adoré l’histoire (qui se passe à Marseille la Catholique au moment de l’arrivée d’Henri IV sur le trône de France) et ce style fluide, tellement évident.

Donc, quand j’ai appris qu’il avait sorti un nouveau livre, il me le fallait. Je reconnais avoir mis un peu de temps à l’acheter (ma PAL faisait vraiment peur). Mais le confinement a eu quelques effets bénéfiques (comme quoi). Je me suis donc plongée dans une nouvelle histoire, un nouveau roman, le plus long des trois et sur un pan de l’histoire que je connais peu : la guerre de Sécession américaine.

Je suis fille de rage, une introduction à l’histoire américaine

Alors, je ne parle peut-être que pour moi mais je n’y connais pas grand-chose en histoire américaine. J’ai jamais été très intéressée par le sujet. Donc, c’est une néophyte qui a découvert ce livre et surtout un pan de l’histoire dont on parle beaucoup (notamment dans les séries US). J’ai du sécher un peu trop de cours de civi’ américaine. Je précise que ma méconnaissance de l’histoire de la guerre de Sécession n’a eu aucun impact réel sur ma compréhension du livre. En effet, Jean-Laurent Del Socorro prend le temps de rappeler un peu qui sont les protagonistes principaux et leur rôle dans cette drôle de guerre.

Il a simplement piqué ma curiosité et j’ai donc commencé à me renseigner sur les différents personnages (qui sont de réelles figures historiques). Je me suis vite rendue compte que mon imagination avait créé des personnages bien différents des personnes réelles, à l’exception du président Abraham Lincoln.

Il y a des traductions de documents historiques réels au cours de la lecture ce qui fait la jonction entre le réel et la fiction. J’ai trouvé cette approche de l’histoire très intéressante. La barrière entre la fiction et le réel s’amenuise et en même temps, j’ai découvert des écrits et des discours de personnages historiques très importants.

Le roman

Ce livre se compose de très nombreux chapitres courts. Chaque chapitre correspond à un personnage. Pour plus de lisibilité et pour permettre une bonne compréhension, il y a des petits drapeaux, dates et lieux des différents protagonistes. Ces protagonistes sont pour la plupart des figures historiques. On trouve quelques personnages qui ne portent pas de grands noms et qui sont très attachants. Je pense notamment à la fille sans père ou aux affranchis qui s’enrôlent dans l’armée ou découvrent la liberté pour la première fois de leur vie.

L’histoire se déroule de 1861 à 1865. A travers la vie des différents protagonistes, on suit l’évolution de ce conflit qui laissera de profondes blessures à un pays divisé entre le Nord et le Sud.

Le style d’écriture est très fluide et permet de plonger à 100% dans l’histoire. La mise en page permet de distinguer les éléments historiques réels (notamment les traductions) de la narration. On est au cœur de cette guerre civile et on suit son évolution. L’aspect fantastique du récit est assez discret mais très bien amené. A l’instar des Rois Maudits, se pourrait être uniquement un roman historique mais un petit élément fantastique vient apporter une petite touche à tout ça. D’ailleurs, l’auteur propose une bibliographie à la fin de son œuvre qui regroupe une partie de ses recherches historiques sur la période.

J’ai vraiment passé un excellent moment en lisant ce livre. Je pense réellement me documenter sur la Guerre de Sécession que je ne connais que trop peu. Je ne sais pas ce qu’en aurait pensé un fin connaisseur de la période mais en tant que néophyte, j’ai beaucoup aimé. Comme à chaque fois, le livre est aussi un bel objet.

Résumé :

“1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile.”

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :