Divers,  Littérature

Les secrets d’Éole de Claire Krust

Après un an d’attente, Claire Krust revient avec la suite de L’Envolée des Enges, Les Secrets d’Éole. J’en profite donc pour vous parler de ce deuxième tome qui clôture l’histoire de Céléno et des autres.

Avant de lire cet article, je vous invite à prendre connaissance de mon premier article sur L’Envolée des Enges.

Dans ce deuxième opus, nous retrouvons donc Céléno, Sujin, Arhan et tous les autres (et aussi des nouveaux). On en apprend d’ailleurs un petit peu plus sur les Enfants d’Hélias et sur le fameux métal rouge qui leur fait tant de mal. Une nouvelle fois, j’ai beaucoup aimé ce livre. Néanmoins, je suis un peu restée sur ma faim sur certaines intrigues.

Je m’explique. De manière général, chacun des personnages introduits dans le précédent opus ont une fin correcte et pour la plupart, intéressante. Néanmoins, de nouveaux aspects comme les Prêtres d’Hélias sont assez peu exploités et j’ai trouvé ça un peu dommage.

Un univers passionnant :

L’univers reste quant à lui très intéressant et fascinant. J’étais presque déçue à la fin du livre de me dire que c’était la fin. L’univers développait par Claire Krust est vaste même si géographiquement, tout (ou quasiment) se passe dans la ville de Rania. La richesse de l’univers repose en grande partie dans sa multitude de peuples. Les humains, d’une part, les Enfants d’Hélias et également, les créatures mythiques (citées dans le premier tome et réellement intégré dans l’histoire, dans Les Secrets d’Éole).

Comme dans le précédent opus, on ne suit pas l’évolution d’un seul personnage mais d’une multitude. Ainsi, nous retrouvons Céléno, Sujin et Arhan mais, nous découvrons aussi de nouveaux personnages comme Hélias, le petit-fils du Raniarque, qui se voit chargé de reprendre les rênes de Rania, malgré son jeune âge et son inexpérience politique. Dans ce nouvel opus, la politique a une place très importante. Le nouveau Raniarque va-t-il adoucir la situation des Enfants d’Hélias ? Les Enfants d’Hélias vont-ils être traités normalement et non plus comme des parias ?

Des sujets de société :

Une nouvelle fois, ce livre aborde de nombreux sujets de société somme toute très actuels au fil des pages (pour mon plus grand plaisir). Je vais ici, surtout, parler de la question de la discrimination.

La question de la discrimination est une question centrale dans ces deux romans. Elle trouve sa « justification » dans le « Cataclysme », un terrible événement survenu bien des années auparavant et ayant entraîné la scission du monde. Pour les humains, les Enfants d’Hélias et plus particulièrement les Enges en sont responsables. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les hommes s’attaquent au pilier des Enges et décident de les exterminer.

Dans Les Secrets d’Éole, le curseur change. Ce ne sont plus les humains qui cherchent à se débarrasser des Enfants d’Hélias mais les Enfants d’Hélias qui cherchent à recouvrer des droits voire une forme d’indépendance de la gestion humaine.

En bref :

J’ai une nouvelle fois, beaucoup aimé ce roman même si j’ai été un peu déçue par le dénouement de l’histoire. Je pense qu’il y avait moyen d’exploiter un peu mieux certains éléments ou en tout cas, de les rendre plus cohérent (ça aurait sûrement allonger grandement le livre, ce que j’entends). Il n’empêche que ce dyptique vaut le coup d’être lu en particulier pour son univers riche et passionnant et pour le style de l’autrice, simple, efficace et très agréable.

Résumé :

Le Raniarque, qui avait ordonné le génocide des Enges, est mort. C’est à son petit-fils Hélias, né de l’union d’un humain et d’une Elbe, que revient la charge. Céléno, Sujin et les leurs y voient là la possibilité d’écrire une nouvelle page de leur histoire et de sauver ceux qui peuvent encore l’être : pour la première fois en un siècle, les enfants d’Hélias décident d’unir leurs efforts pour reconquérir leurs droits bafoués. Mais si le jeune Raniarque est sensible à leur cause, ce n’est pas au goût de tous. Les massacres dans Rania se multiplient et les nobles voient d’un mauvais œil cette politique qui les prive peu à peu de pouvoir.

L’avenir des enfants d’Hélias semble bien incertain. D’autant que les secrets sur l’origine du cataclysme découverts sur le pilier où Céléno a grandi pourrait bien redistribuer les cartes et changer leur destin à tous… L’histoire est-elle vouée à se répéter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :