Time to say goodbye.

Et voilà, de retour dans Espagne jusqu’au 22 juillet, j’ai décidé d’en profiter (quand j’aurai enfin de nouveau un appartement c’est-à-dire ce matin/cet après-midi normalement). Mais quand on y pense, c’est dur de profiter et de s’amuser complétement quand ce qu’on peut qualifier de « famille Erasmus » se détruit de part en part. Et oui, on y est, le temps difficile des au revoir, des adieux même parfois (on est sûr qu’on ne reverra jamais certaines personnes, et c’est tout, c’est comme ça, c’est la vie, comme dirait un de mes anciens colocs : « ce sont des amis à usage unique », pas très classe mais réel).


C’est triste de dire au revoir à tous ceux avec qui on a partagé ne serait-ce qu’une bière, une fois un peu trop saoul dans un bar. Il y a tous ces souvenirs qui remontent (s’il y en a beaucoup) et ce n’est pas facile de se dire que Valence ne sera plus la même car il lui manquera ces quelques éléments qui la rendait encore plus belle.

Je me suis rendue compte de ça en allant dire au revoir à Charlotte, une de mes anciennes colocs. J’ai eu le coeur serré et j’ai été touché par ce qu’elle m’a dit ce soir là comme elle m’a dit être touchée par le petit cadeau que je lui avais fait. Ce soir-là, comme lorsque Sara est partie le semestre dernier, je me suis rendue compte que les choses allaient encore changer, que cet été dans les boîtes, je ne la croiserais plus complétement par hasard sur la piste de danse ou aux toilettes (endroit où tu retrouves la moitié de tes potes féminines généralement). Et c’est un sentiment étrange qui s’empare de moi. Tout ceci était, en quelque sorte, devenu une routine, quelque chose d’habituel presqu’un rituel. A défaut de pouvoir se voir avant/simplement pour prendre un café, nous nous retrouvions dans les différentes boîtes que nous côtoyons.

J’ai envie de mettre cette photo qui a été prise je crois dans les premiers jours du semestre dernier, un bon souvenir, un très bon souvenir et une rencontre exceptionnelle !

De même, lorsque je suis revenue, le jour même mais à quelques heures d’écart, s’en allait Francesca, mon italienne. C’est un étrange sentiment que de me dire que je ne peux plus lui envoyer un message pour lui dire de venir boire un café/une bière/toute autre boisson pour discuter de tout et de rien sur la terrasse. Elle fait aussi partie de ces nombreuses (et merveilleuses) rencontres Erasmus que j’ai pu faire cette année et elle était aussi, il faut le reconnaître, la personne dont j’étais le plus proche le semestre dernier. Celle avec qui je passais mon temps à dire tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi d’ailleurs, qui était là si ça n’allait pas, qui me faisait rire tout le temps du fait de sa joie de vivre et son attitude complétement décontractée malgré le boulot qu’elle avait à faire ou ses soucis. Je compte bien aller en Italie, en Allemagne et n’importe où ailleurs pour revoir ces personnes qui ont fait de mon Erasmus quelque chose d’aussi exceptionnel.

Et puis tous les autres, Tati, les Marine, que je vais venir embêter en Belgique puisque de Lille y a des trains et que c’est très facile de venir vous envahir un peu 😀

 

Qui plus est, je change d’appartement, de quartier, de colocs pour ce dernier moment en Espagne. Je m’en vais à Benimaclet et je me rends compte que je ne connais absolument pas ce quartier de Valence. Après un an ici, je me sens comme un peu perdue dans ce nouveau quartier, dans ces nouveaux bâtiments. Mais je pense que c’est pour le mieux, cela complète ce complet changement. Cela n’enlève pas tous les bons souvenirs que j’ai dans l’appartement de Blasco (tout comme les mauvais d’ailleurs comme l’eau froide pendant 5 mois haha). Tous ces souvenirs avec toutes ces personnes. Seul Dominik reste jusque fin juillet, j’ai donc une chance de le recroiser par hasard dans les boîtes de Valence. Un peu comme un au revoir à mon ancien appartement, à tout ce qui s’est passé dedans, à tous ces souvenirs, voici quelques photos :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :