Alors, j’ai vu passer il y a quelques mois déjà, la promo pour un livre qui s’intitule Lettres à l’ado que j’ai été de Jack Parker. Dans ce livre, on retrouve des lettres de différentes personnes à l’ado qu’ils ont un jour été. Je n’ai pas lu ce livre mais l’idée d’écrire à mon moi ado me semble rigolo.

C’est à cette époque que j’ai commencé à écrire, à avoir un blog (skyblog représente) et ça m’amuse de regarder en arrière et de me souvenir de mes préoccupations de l’époque. Alors c’est parti !

Chère moi d’il y a au moins 10 ans,

Le collège c’est pourri, ça rien à faire et en 2018, malheureusement, tu y penseras toujours. Mais pas comme tu le penses. Tu y penseras en te disant que malgré toutes les insultes, les moments désagréables, les réflexions blessantes, la méchanceté gratuite, eh bien, tu t’en es bien sortie. Je sais que tu ne vas pas me croire mais aujourd’hui, tu l’ouvres. Tu te défends. Tu ne te laisses plus marcher sur les pieds. Ou enfin, t’essaies. Dans certains cas, c’est encore difficile mais les petites frappes du collège ne te font plus peur. D’ailleurs, tu as aucune idée de ce qu’ils/elles sont devenues et tu t’en fiches. C’est ça le plus beau. Aujourd’hui, tu n’en as vraiment plus rien à faire de toutes ces personnes qui t’ont tellement blessées par le passé. C’est la plus belle chose qui soit.

Il faut reconnaître que tu as la faculté de t’entourer de gens qui vont finir par retourner leur veste et t’en mettre plein la tronche. Quoique tu fasses, ça a souvent tendance à partir en sucette et malheureusement, j’ai jamais compris pourquoi. Je sais pas, ça doit être une question de vie antérieure, de karma, ou une connerie du genre. Mais tu vas voir, les choses vont changer et tu vas t’éclater.

Le lycée par rapport au collège, ça va être super chouette, ça va envoyer du pâté (ou du steak, je sais plus quelle expression j’utilisais à l’époque). Déjà, fini le tout petit collège où tout le monde se connaît. Tu arrives dans un monde neutre et tu vas retrouver plein de gens qui étaient un an plus âgé. C’est à cette époque que tu vas le plus t’éclater. Tu vas avoir une bande de potes comme tu en as toujours rêvé. Vous allez faire des soirées, profiter, déconner et tu vas enfin avoir la sensation d’avoir trouvé ta place. Ce sentiment sera parfois mis à rude épreuve mais tu l’as acquis et ça fait un bien fou. Plus tard, quand tu repenseras au lycée, tu te diras que c’était un peu comme dans les séries. Tu avais une bande de potes hyper soudés et avec qui tu t’éclatais tout le temps.

Côté amour, il y aura des hauts et des bas. Tu vas avoir des tentatives d’histoires assez foireuses voire que tu qualifieras de désastreuses par la suite mais bon, c’est la vie. Il y a aussi des amours comme seuls les adolescents en connaissent, des amours impossibles digne d’un roman à l’eau de rose. Tu connaîtras néanmoins, une belle histoire en terminale avec un damoiseau qui restera ton pote même aujourd’hui. Le premier amour rêvé (bon il est pas parfait mais faudra relativiser). Il restera important pour toi. Ce sera un amour d’été qui durera finalement, un petit moins d’une année. Il aura toujours une place toute particulière car il sera le premier. Et tu vas l’aimer ma grande. Ce sera la première fois que tu aimes vraiment quelqu’un (pardon pour les autres). C’est pour ça qu’il aura toujours une petite place car tu vas découvrir qu’on oublie jamais complètement les gens qu’on a aimé. Ils restent là dans nos souvenirs, bien au chaud.

Niveau étude, t’es toujours douée à l’école, tu t’en sors plutôt bien mais par contre oublie tes rêves d’archéologie, de médecine légale ou de journalisme car finalement, tu vas finir en communication. Oui, je sais, toi comme moi, c’est pas ce qu’on avait prévu mais bon, des fois ça se passe pas comme on voudrait. Ah oui, surtout n’accorde pas trop d’importance à ce prof’ de maths qui dira que t’es pas faite pour les sciences et que tu aurais dû aller en littéraire. Il sait pas vraiment de quoi il parle. T’as juste foiré un trimestre parce que l’année 2008-2009 sera pas de la tarte familialement parlant. C’est pas la fin du monde. Par contre, la physique c’est fini. Tu n’y comprends plus rien et je suis désolée de te dire que malgré tous tes efforts ça ne va pas changer. Mais, c’est pas grave, de toute façon, tu vas partir en prépa’ lettres où tu vas t’éclater comme une petite folle alors finalement, c’est un mal pour un bien. Bon, tu vas aussi te demander si tu as bien fait de bazarder la biologie de ta vie mais tu te dis, que au pire, tu pourras faire une formation plus tard si tu veux changer de vie.

Tu vas commencer la boxe française et tu vas adorer ça. Ce sera ton échappatoire et la première fois où t’es pas trop mauvaise dans un sport. A cette même période, tu vas réussir à avoir des bonnes notes en sport et pour la première fois de ta vie, ne pas avoir envie d’étriper tes profs d’EPS au lycée. Mais vu que t’as la chance d’un chat noir, tu vas de nouveau exploser ta cheville gauche et cette fois-ci, tu vas passer sur le billard. C’est dommage parce que la boxe, c’était un peu ta revanche sur tous ces profs de sport qui t’ont toujours dit que tu étais une bonne à rien. Je te le cache pas, la fin de terminale, tu vas l’avoir en travers de la gorge (ou de la cheville si je puis dire). Cette cheville tu vas la maudire, parfois des journées durant mais va falloir t’accrocher ma cocotte, vraiment. Ce n’est pas toujours facile mais il y a pire dans la vie (ouais bon c’est peut-être pas la meilleure façon de relativiser hein mais j’ai pas trouvé mieux pour le moment). Si un jour, on comprend ce qui se passe avec cette articulation, je t’en fais la promesse, on fait péter le champagne (et pas du premier prix).

Tu vis tes plus belles années. Pas que les suivantes sont pas bien, c’est juste que tu vis des années d’insouciance, de découvertes, de nouvelles expériences et plus tard, une part de toi voudra constamment retourner à cette époque. Je sais que t’es mal dans ta peau, que tu te trouves moche, que t’as du mal à te dire que les choses vont changer et évoluer mais accroche-toi à tes chaussettes parce que ça va changer, tu vas changer et ce que tu vas devenir n’est pas forcément ce que tu t’imagines aujourd’hui mais c’est pas si mal.

Alors profite et surtout, n’accorde pas tant d’importance à ce que les autres pensent car la plupart vont disparaître de ta vie à tout jamais. Le plus important, c’est d’en profiter et de t’accepter, comme tu es. T’es loin d’être parfaite mais on s’en fout. Personne n’est parfait. Personne n’est exactement ce qu’il souhaiterait. Alors, profite, éclate-toi et surtout, ne te laisse plus marcher sur les pieds. Tu es importante. Tu as le droit d’être là où tu es et qu’importe ce qu’une bande d’imbéciles de 13-14 ans peut en penser. Tu as ta place et tu es à ta place. Ne laisse plus personne te priver de ça.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *