Ah Lille, ville de mes études et de mes rêves, quand j’étais plus jeune et déçue de ne pas habiter en ville. Ville dont j’ai arpenté les rues maintes fois, tantôt pour la photographier, tantôt pour aller à la fac, tantôt pour aller travailler, Lille, ville remplie de souvenirs et d’aventures à venir.

En effet, j’ai fait une grande partie de mes études sur Lille et j’ai donc un grand nombre de souvenirs là-bas. Et les aventures à venir me direz-vous ? Et bien, je peux maintenant faire découvrir cette ville à V. qui ne la connait pas. Donc il y a toujours des aventures à venir.

J’aime bien retourner à Lille et me perdre dans les rues du Vieux Lille. Le centre de Lille n’est pas gigantesque, on en fait vite le tour mais il n’empêche que le Vieux Lille dispose d’un charme tout à lui. Sur la Grand’Place, j’apprécie également de me perdre dans les livres de seconde voire 36ème main que l’on peut trouver à la Vieille Bourse qui est une vraie caverne d’Alibaba pour les amateurs de vieux livres, de comics, vaisselles anciennes, timbres et autres objets plus ou moins insolites. Sur cette même place, vous trouverez La Voix du Nord ainsi que le Furet de Nord et son espace lecture dans lequel j’ai perdu des heures et des heures à lire. Derrière la Vieille Bourse, on trouve l’Opéra ainsi que la Chambre de Commerce, qui sont de bien belles bâtisses. Ensuite, on prend la rue de la Clé ou la Rue Esquermoise et on peut s’enfoncer dans le Vieux Lille, quartier assez chic de Lille. Pavés, petites rues, cours cachées au premier regard, on y trouve de nombreux endroits bien sympathiques pour se balader. Si l’on veut profiter de la verdure, on peut se rendre à la Citadelle à Vauban. Ce parc se trouve à proximité du quai du Wau, autre endroit très appréciable, en particulier lorsque le soleil est de la partie.

En dehors de Lille, La Piscine de Roubaix est un musée très sympa à faire. Dans Lille, le Palais des Beaux-Arts propose régulièrement des bonnes expositions. Durant les expositions de Lille 3000, la gare Saint-Sauveur ou le Tripostal deviennent des musées incontournables à visiter. Les expositions proposées durant cette période dépendent d’un thème précis et sont, le plus souvent, assez dérangeantes ou décalées. D’ailleurs durant Lille 3000, la ville se transforme et devient une oeuvre d’art géante. Dans le centre, à la gare, à Wazemmes, il n’est pas rare de croiser des installations de cet événement qui s’étale sur quelques mois.

En petites adresses sympas pour manger (non, je ne suis pas obnubilée par la bouffe), j’en ai quelques unes. Pour le goûter, Be Yourself est un endroit des plus sympas. A deux pas de Rihour, on y trouve gâteaux, cookies, muffins, smoothies, pancakes et autres petites douceurs. Une amie m’a également assurée qu’y manger le midi était top ! On reste dans le goûter et on s’en va vers le Vieux Lille, à l’entrée de la rue Esquermoise se trouve la fameuse  pâtisserie Méert. Salon de thé, sur place ou à emporter, gâteaux plus beaux les uns que les autres, voilà ce que vous propose Méert. Façade reconnaissable entre mille et dont la renommée n’est plus à faire. Les pâtisseries ne sont pas données mais elles valent leurs prix. Pour manger, il y a la classique Chicorée, loin d’être exceptionnelle au niveau de la qualité mais ouvert très tard le soir. Dans le secteur Gambetta/Solférino, on trouve la Tradition et Chez Max, tous deux tenus par le même propriétaire. On y retrouve de la cuisine française et du coin revu de façon un peu plus sophistiquée. Néanmoins, la cuisine reste authentique, la qualité et le goût sont au rendez-vous ! Dans un autre style, on trouve désormais le Sherlock Pub où l’on peut boire un verre mais aussi manger dans une ambiance tirée du roman d’Arthur Conan Doyle. Du côté de Cormontaigne et si vous souhaitez manger italien, la Tramontana est LA bonne adresse de Lille. Restaurant tenu depuis de nombreuses années par une famille italienne, la qualité/quantité est au rendez-vous. Pour le prix, ce n’est pas le restaurant le plus donné de Lille mais loin d’être le plus cher !

Je suis toujours heureuse de me balader dans ces rues, de sortir boire un verre dans le Vieux Lille ou dans la rue de la soif (Solférino). De plus, c’était très sympa de présenter cette ville à V. qui ne la connaissait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *