Europe,  France

Toulouse

Alors, je suis une néo-toulousaine, ça ne fait qu’un an que j’habite à Toulouse mais je suis en couple avec un toulousain qui me fait découvrir pas mal de bonnes adresses.

Toulouse est le siège de la nouvelle région Occitanie et est surnommée la ville Rose du fait de la couleur de la brique dans la région. En tant que nordiste, la brique je connais mais de couleur rouge d’habitude.

J’ai découvert une ville agréable même si en tant que fille de la mer, celle-ci me manque beaucoup. Oui, alors, non, la Garonne c’est pas la même chose hein, faut pas prendre des vessies pour des lanternes non plus. La Mer Méditerranée n’est pas encore trop loin, c’est vrai mais je préfère l’océan.

En termes de balades, déambuler dans le centre-ville est très agréable. La place du Capitole est très belle. Architecturalement, on retrouve la fameuse brique rose un peu partout ce qui donne une identité particulière à cette dernière. On se perd dans les rues qui débouchent pour une partie sur les bords de la Garonne, aux alentours du Canal du Midi (connu pour sa couleur verte) ou encore sur des parcs assez sympas comme le Jardin des Plantes, le Jardin Japonais ou la Prairie des Filtres.

En termes d’activités culturelles, c’est une ville assez dynamique. On y retrouve pas mal d’expos et pas mal de concerts. Je suis plus une adepte des concerts que des musées mais je sais que la programmation culturelle est loin d’être mauvaise et on peut profiter de pas mal de choses. J’ai, par exemple, pu aller voir le ballet du Lac des Cygnes au Zénith et, j’y retourne en décembre pour voir Carmina Burana. Avec V., nous allons régulièrement à des concerts et nous souhaitons aller au théâtre et voir un opéra prochainement.

Et niveau nourriture, c’est le top et pour tous les budgets ! C’est l’un des gros avantages de Toulouse, on peut manger des bonnes choses et pas forcément pour très cher.

Je vais commencer par le Boli Café qui se trouve dans la rue Gambetta. Pourquoi ? Tout simplement, car c’est le premier restaurant que j’ai découvert à Toulouse (grâce à V. mais ça, c’est le cas pour tous les restaurants se trouvant dans cet article). C’est un petit restaurant rapide coréen. Il ne propose que 2 plats : le bimbimbap : plat à base de riz et de légumes pour lequel on choisit une viande ou du tofu (oui c’est vegan) et le japchaebap : un plat à base de nouilles de patates douces, de légumes avec du riz pour lequel on choisit également une viande ou du tofu. Pour les prix, c’est 12€ pour un plat, une soupe ou salade (selon saison), un petit verre d’aloe et vera et un quartier de fruit de saison. C’est assez copieux et on a la possibilité de repartir avec un doggybag si l’estomac ne suit pas. Autant dire, qu’on y va de temps en temps et qu’on commence à être connu par les propriétaires et les serveurs.

Restons dans le centre-ville et à deux pas du Boli Café, on trouve le Forno Gusto, une pizzeria excellente. On choisit une 1/2 plata (planche de 500g) ou une plata (planche de 1kg) ou à la coupe, dans une variété de pizzas où il y en a pour  tous les goûts. Nous n’y sommes allés qu’une fois et avons goûté une pizza végétarienne excellente à 12€ pour 2 (pour 500g). Ce restaurant dispose également d’un magasin de glaces juste en face. Nous ne l’avons pas encore testé mais bientôt.

Près de la rue Saint-Rome, dans la rue du May, se trouve *attention suspens* Le May, restaurant de cuisine française où le menu entrée, plat, dessert est à 13€ le midi et 17€ le soir. On y trouve également des assiettes de spécialités du coin. Autant dire que lorsque l’on sort de table, on a plus faim, c’est généreux et bon.

Si vous voulez manger japonais, le Sushiyaki est une bonne adresse. Un peu chère mais de qualité. Plateaux de sushis, chirashis et yakitoris, il y en a pour tous les goûts ! Pour un budget entre 15-20€.

Dans ce budget, on trouve également le Sandyan qui propose des bentôs macrobiotiques. Pour 18€ ou 22,50€ avec dessert, vous aurez un bon plat bien préparé. Le principe du bentô est de proposer un plat unique composé de saveurs diverses. Par exemple, lorsque nous y sommes allés, c’était velouté de topinambours, saumon et endives caramélisées, petits légumes façon pot au feu (ou huitre, mais n’aimant pas les huitres j’ai eu droit à autre chose) et fondue de poireaux. Autant vous dire que c’était un régal pour les papilles. De plus, je conseille de prendre un dessert car c’est une pâtisserie et ça vaut vraiment le coup. Ils ont également une autre boutique attenante dans laquelle ils font boulangerie et propose de la street food. Nous n’avons pas encore testé mais c’est au programme.

Sur un tout autre budget mais qui vaut le coût si on peut se le permettre, le Cardailhac est une excellente adresse. Restaurant gastronomique dans le centre de Toulouse, le cadre est des plus particuliers puisque c’est dans une cave voûtée. Le menu est à 33€ et vaut le coup.

Dans le même budget, vous trouvez le restaurant l’Entrepotes qui se trouve près de la Daurade et de la Garonne. Vous avez le choix entre des plats à la carte ou un menu découverte en cinq temps à 36€. La nourriture est vraiment très bonne et l’ambiance très agréable. Malgré la sophistication de ce qui se trouve dans l’assiette, l’ambiance reste bonne enfant et sans prise de tête. Petit plus, dans le menu découverte, vous ne connaissez la composition des plats qu’après les avoir mangé. Je trouve que ça donne un côté ludique et très sympa au repas.

Dans un budget encore plus élevé (50€ à peu près) mais pour de la cuisine travaillée, nous avons testé avec V., le restaurant les Petits Fayots et c’était vraiment délicieux. C’est un menu surprise imaginé par le chef en fonction de ce qu’il a commandé. Il existe un menu quatre ou cinq temps et si vous avez une allergie, une intolérance ou quelque chose que vous n’aimez vraiment pas, il suffit de le préciser et on s’adapte.

En dehors du centre, on trouve un restaurant de ramens le Shin-Ya Ramen. Endroit très étroit à l’image des bars à ramens japonais, on mange les uns à côté des autres au bar. Il vaut mieux s’y rendre tôt car il est très rapidement plein (une dizaine de places à peine sur place).

Je pense que cet article sera actualisé un certain nombre de fois en fonction des nouvelles découvertes en particulier culinaire !

Voici quelques photos de la ville rose :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :