Europe

Helsinki – Finland.

Et bien me voilà revenue de mes aventures en Finlande et je dois avouer : quel voyage !

Bon alors, tout d’abord, le départ ! Réveil bien trop tôt le matin à mon goût, après du métro, un train et un avion, j’arrive enfin à Helsinki !

Pour une fois, personne ne m’a embêté à l’aéroport parce que je bipe. Donc arrivée à Helsinki Vantaa, je dois prendre le bus jusqu’à mon auberge de jeunesse qui se trouve dans Sturenkatu/Sturengatan (alors, katu c’est pour la rue en finnois et gatan c’est du suédois, car oui, en Finlande tout est dans les deux langues, de quoi vous perdre si vous ne parlez aucune des deux langues comme c’est mon cas). Après un peu plus de 45 minutes de bus et 5 minutes de marche, j’arrive à l’auberge de jeunesse : CheapSleep Helsinki. Si vous devez aller à Helsinki et avez un budget limité, c’est une bonne option car pas trop cher (comparé aux autres auberges) et un standing plutôt pas mal (même si on manque de place dans les dortoirs). Donc, je me retrouve dans le lit M de la chambre 204, je pose mes affaires et m’en vais à la découverte de la ville. Cependant, le temps n’est pas de la partie puisqu’il pleut (cette pluie tellement typique de la Bretagne, de la Normandie ou même du Nord de la France c’est-à-dire une pluie fine mais pénétrante). Cette balade m’aura permis de faire du repérage pour le lendemain.

Après une bonne nuit à l’hôtel, c’est parti pour une balade dans les rues d’Helsinki et quelle balade ! J’ai fait 25 km à pied (à force de me perdre entre autre chose). Mes déambulations m’ont permis d’aller voir les deux grandes églises orthodoxes d’Helsinki : Tuomiokirkko et Uspenkin Katedraali ainsi que les rues commerçantes de la ville, la gare (qui se trouve être un très bel édifice) et le musée d’art contemporain le Kiasma. J’ai d’ailleurs pu profiter de l’exposition sur Robert Mapplethorpe qui avait lieu l’année dernière au Grand Palais à Paris. D’ailleurs, je recommande à tout le monde d’aller voir cette exposition si elle passe près de chez vous ! C’est un bijou ! Mapplethorpe est un génie, un dieu de la photographie. Il fait partie de ces artistes qui vous prouve que la photographie est un art, que le polaroïd est une façon de faire de la photographie à part entière. Bref, un bijou je vous dis. J’ai rarement vu une exposition qui m’a autant touché. On y découvre une Patti Smith comme on la voit rarement, d’une beauté exceptionnelle mais aussi au travers d’un court-métrage, aussi fascinante que dérangeante. Voici quelques photos de ma première journée de découverte d’Helsinki :

 

 

 

 

 

Je pensais me reposer et puis, le soleil a pointé le bout de son nez. Donc, j’ai décidé d’aller faire un tour autour de la cathédrale d’Uspenski car il se trouve que l’on peut se balader le long de la Baltique à partir de cet endroit et ce sur plusieurs kilomètres, c’est une balade que je recommande en particulier, lorsque le soleil se couche car les couleurs sur l’eau sont absolument enchanteresses. De plus, on oublie très rapidement que l’on se trouve dans une capitale et ce qui m’a le plus plu à Helsinki, cette sensation de ne pas être dans une capitale et le calme de la ville à partir du moment où on quitte le centre « commercial » pour aller sur les berges de la Baltique. Ici quelques photos de cette sortie : (oui car il faut savoir que ce voyage m’a redonné envie de faire de la photographie de manière plus régulière comme par le passé)

 

 

 

 

Après une nouvelle nuit de sommeil dans ma super chambre, je suis partie à la conquête du Sud maritime d’Helsinki. Après m’être perdue moult et moult fois (oui, c’est presque un don chez moi), j’ai réussi à voir l’église de Johannes (Johanneskirkko). Un petit bijou d’architecture, elle ressemble à une église gothique mais en brique ce qui lui donne énormément de charme. Suite à cette découverte, je me suis retrouvée sur une jolie petite plage de laquelle on pouvait assister à une compétition de catamaran M32 (The Battle of Helsinki). Aimant énormément la voile et en particulier le catamaran, c’était un joyeux hasard de tomber sur cette compétition.

 

 

 

 

 

Durant cette balade, j’ai pu découvrir le Helsinki design ainsi que le quartier le plus cher d’Helsinki : Eira mais aussi Erottaja, qui est un quartier particulièrement animé le soir. De là, je me suis baladée le long de la Baltique et pris une quantité astronomique de photos car c’est vraiment un endroit magnifique. Au retour de cette très bonne journée de marche, j’ai rencontré trois francophones à l’auberge de jeunesse : Nathalie, Hoevy et Marc, compatriote canadien. Et surprise, nous étions tous les quatre très intéressés par le rock, le métal et tutti quanti. Donc grâce à Marc (qui avait demandé des adresses de bar où on passait du bon rock/métal), nous sommes sortis pour un concert improvisé au On the Rocks bar ! Et ce fut une sacrée bonne soirée, en très bonne compagnie. Voici quelques photos de la balade et du groupe que nous avons eu la chance de regarder :

 

 

 

 

 

Et le lendemain, voilà le grand jour, je retrouve enfin Sara ! Après un an et demi sans s’être vu, si ce n’est sur Skype, je vous assure que c’est quelque chose, au point que j’ai passé la journée à attendre et à tourner en rond dans l’auberge comme une petite fille peut attendre le Père Noël ou ses cadeaux un 25 décembre. Une vraie gosse. Et voilà, l’heure arrive et je me rends chez elle, dans son petit appartement qui par chance, se trouve à 15 minutes à pieds de mon auberge. Et là, c’est comme si on ne s’était jaamis séparé pendant un an et demi. On se raconte tout et rien, on parle de nos vies, nos projets, nos envies, ce qui s’est passé après son départ de l’appartement (et franchement, je ne me souvenais pas qu’autant de choses s’étaient produites en seulement un semestre), on se rappelle nos bons souvenirs et on part se balader tout en continuant de parler de tout et de rien. On marche, elle me fait découvrir quelques endroits que je n’ai pas eu le temps de visiter avant et on finit par aller boire un verre dans un bar qui se trouve au 10ème étage d’un immeuble et qui donne une très belle vue sur le centre ville. Le temps passe vite et on rit, parle, bref, nous passons un très bon moment et c’est vraiment un plaisir que de revoir cette jolie demoiselle. Ensuite, nous décidons de rejoindre Marc, Nathalie et Stéphane (autre compatriote parisien) au PrKL afin d’assister à un nouveau concert. Sara n’étant pas une grande fan de métal, elle n’est pas restée toute la soirée et dans un sens, elle a bien fait car le concert ne valait vraiment pas celui de la veille.

 

 

Le lendemain, je retrouve Sara une nouvelle fois et nous partons pour Suomenlinna avec des sushi comme pique-nique. Suomenlinna se trouve être une île qui se trouve juste en face d’Helsinki, a à peine 20 minutes de ferry. D’ailleurs, les ferries passent toutes les 20 minutes il est donc très facile de si rendre. Cette île est un havre de paix. On ne dirait pas qu’une capitale se trouve juste en face. C’est un ancien fort militaire datant du XVIIIème siècle. C’est un superbe endroit à visiter. A un endroit particulier de l’île, on se croirait dans la Comté comme elle est décrite par Tolkien dans le Seigneur des Anneaux, à tel point qu’on s’attend à voir surgir Gandalf à tout moment. De là, nous avons pique-niqué avec Sara en compagnie de la star nationale d’Helsinki j’ai nommé : la mouette. Et oui, elles sont présentes absolument partout et cherche par tous les moyens à vous piquer de la nourriture. Après cette balade très agréable, nous rentrons sur Helsinki et nous baladons un peu avant de rentrer chacune chez « nous » afin de se reposer un peu.

 

 

 

Et voilà, le voyage touche à sa fin et se finit par une journée de pluie qui m’empêche de faire quoique ce soit si ce n’est d’aller manger le midi avec Sara, et de la retrouver le soir venu pour boire un dernier verre en sa compagnie. Et voilà, un petit selfie de nous deux pour finir ce fameux voyage.

Et voilà, c’est la fin du voyage et il faut rentrer en France pour faire la pré-rentrée en M2 et en finir une bonne fois pour toutes avec les études !
Mais en tout cas, j’ai passé un super moment à Helsinki et j’ai découvert de très beaux endroits et un dépaysement total qui m’ont fait un bien fou. D’ailleurs, pour se déplacer dans Helsinki, je conseille d’utiliser un Day Ticket (ticket touristique)qui correspondent à la durée de votre séjour car il faut savoir que les tickets unitaires sont très chers (3€ à chaque fois) alors qu’un Day Ticket (pour 5 jours il m’a coûté 24€) permet de prendre tous les transports en commun autant qu’on le souhaite et il permet aussi d’aller à Suomenlinna. C’est beaucoup plus économique et j’avoue que ça m’a sauvé la vie plusieurs fois, surtout quand j’avais déjà marché 20/30 km et que je devais rentrer à l’auberge qui se trouvait à 3 km du centre-ville. Je n’ai pas non plus beaucoup parlé de l’auberge mais c’est une auberge correcte pour son prix et sa situation. Elle n’est pas trop loin du centre et relativement bien placée, dans un quartier où ça ne craint pas de rentrer même tard le soir. Seul bémol que je mettrais à mon séjour ; le sentiment parfois d’être observée en particulier par un groupe de jeunes hommes et de moins jeunes (d’ailleurs, c’est ce qui m’a mise le plus mal à l’aise) venant vraisemblablement d’Ukraine ou d’un pays de l’Est (j’ai déduit ceci de la langue qu’ils parlaient entre eux qui sonnaient comme du russe). En effet, cette bande avait la mauvaise habitude de vous observer et ensuite, de parler entre eux dans une langue que vous ne pouviez pas comprendre (bah oui parce que sinon c’est pas rigolo). Mais à part ce petit moment désagréable, cette auberge m’a permis de rencontrer des gens supers sympas avec qui je vais essayer de garder contact car ce qui est étrange quand on voyage seul, c’est qu’on s’ouvre plus facilement aux gens que l’on rencontre et on leur parle de tout, de rien.
Voilà, je n’ai qu’une envie : repartir à la découverte d’un nouvel endroit ! Je pense m’inscrire à un voyage organisé par mon université pour visiter Prague et Budapest. J’espère que ça pourra se faire (pour ça je dois attendre mon emploi du temps et mes horaires pour l’année haha). Ce voyage m’a fait reprendre goût à beaucoup de choses et c’est une très bonne chose en cette veille de retour en cours. Je pense que j’en avais vraiment besoin. Ressentir de nouveau cette excitation mais aussi ce petit pincement au coeur lorsque c’est le moment du départ et qu’on ne sait pas quand ce sera la prochaine fois par exemple qu’on reverra ces gens qu’on a rencontré, ou cette amie que l’on a retrouvé. On se reverra je le sais. Je ne sais pas l’expliquer mais j’en suis sûre. Le tout c’est de savoir quand. Mais ça arrivera et quand ça arrivera ça sera un sacré feu d’artifice de joie, de folie et de n’importe quoi. Bref, j’ai hâte de repartir pour de nouvelles aventures mais la plus proche c’est ma rentrée en master 2 à Lille 3. Alors, on se motive, on prend son courage à deux mains et on y va à fond pour avoir comme récompense un nouveau super voyage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :