Andalucia: Granada, Sevilla, Cordoba.

Et un bien joli week-end qui s’achève, un petit peu sur les rotules mais heureuse d’être retournée en Andalousie et particulièrement à Séville qui est toujours aussi belle. Un peu déçue par l’organisation du voyage tout de même (l’organisateur qui te parle de ponctualité alors qu’il est incapable d’être à l’heure lui-même c’est quelque peu irritant et paradoxal), mais cela reste néanmoins un très bon moment et de belles rencontres aussi.

Nous sommes parties avec Tati et Taylor, amie australienne de Tati rencontrée lors d’un précédent voyage à Madrid, à 1h du matin le vendredi et direction Granada, plus précisément l’Alhambra. Après 7-8 heures de bus où j’ai été incapable de trouver le sommeil, nous arrivons devant l’Alhambra où il y a déjà d’autres groupes qui attendent pour rentrer (il est 8h40 !). Nous attendons donc d’avoir nos places et rentrons dans cet espace immense où nous allons passés la matinée. C’est un endroit impressionant avec une vue des plus agréables sur la ville. Seul bémol, il n’y avait pas de soleil donc le charme n’était pas total mais il restait présent. C’est un endroit immense où il faut bien une matinée pour le visiter en entier et correctement. Nous avons eu le temps de faire une majeure partie mais nous n’avons pas pu voir ce qui correspond à la partie la plus antique de cette construction par manque de temps. C’est ce qui nous a manqué dans ce voyage, du temps pour tout découvrir et profiter à fond de tout, et ce, la plupart du temps à cause de retards divers et variés que ça soit du bus, des organisateurs ou de quelques personnes faisant partie du voyage. Mais bon, on va dire que ça fait partie du jeu puisque c’est un voyage de groupe il y a toujours des imprévus, des retards et des surprises. Une d’elle fut pour Tatiana qui se trouva en présence d’un Italien à tendance psychopate et obsessionel. Enfin, c’est une autre histoire. D’ailleurs, si je viens à disparaitre, commencez les recherches par là car je me le suis mis à dos en défendant ma coloc. Bon, revenons à nos moutons. Nous avons donc passé la matinée à visiter l’Alhambra, à prendre des photos et nous avons même rencontré un couple de retraités avec qui on a discuté pendant un petit moment en attendant de pouvoir rentrer dans le Palacio Navaries. Voici quelques photos :

 

 

 

 

 

Suite à cette visite, nous reprenons le bus, cette fois pour rejoindre le centre de Grenade et pour faire le check-in dans l’hôtel qui se trouve en plein centre-ville. Nous sommes dans une chambre de trois avec Taylor et Tatiana. Suite au check-in, direction Plaza Colon, un peu plus bas pour rejoindre le reste du groupe et commencer une visite guidée de la ville tout ça avec l’estomac qui crie désespérément « FAMINE ». Nous visitons donc la ville qui m’a fait penser à Boulogne pour les montées et descentes incessantes. Sinon, c’est une ville très agréable avec plein de petites rues et ces maisons blanches que l’on voit sur toutes les cartes postales quand on parle de l’Andalousie. On y trouve des rues pleines de petits commerces qui rappelle le souk des pays arabes et où l’on trouve à peu près les mêmes produits. Il ne faut pas oublier que la ville a été occupé pendant un certain temps par les musulmans. D’ailleurs l’architecture s’en ressent et cela donne un charme certain à cette ville. Suite à cette visite, nous pouvons enfin aller manger. Nous optons pour différents endroits où l’on commande une boisson et on a … des tapas GRATUITS (offerts avec la consommation). Donc on peut boire tout en grignotant ce qui est vachement sympa. Le soir nous allons mangé tous ensemble des tapas mais l’endroit sélectionné par le groupe n’est pas génial. Nous reprenons le bus pour nous rendre dans une autre partie de la ville et profiter d’un spectacle de flamenco. Que dire … C’est intense, c’est plein d’émotions fortes et contradictoires entre amour, passion, haine, douleur, colère, tristesse et j’en passe. C’est une danse pleine de sentiments et d’émotions qui vous sont transmises par le rythme, la danse mais aussi l’expression du visage du danseur ou de la danseuse. Il faut savoir qu’à Grenade, on y ajoute un petit moment de danse du ventre. Nous avons ensuite eu le droit à une visite de nuit avec une vue absolument magnifique sur l’Alhambra et sommes ensuite parties de notre côté afin d’aller dans une Teteria pour boire un thé et fumer une chicha avant de rentrer à l’hôtel nous reposer car une grosse journée nous attend.

 

 

 

Après une bonne nuit de sommeil, c’est reparti pour du bus jusqu’à Séville. Petit problème, le bus est en retard et l’organisation tellement mal faite que nous prenons une heure de retard sur le programme initial ce qui aura pour conséquence de nous empêcher de profiter complétement de Séville. Nous arrivons donc à Séville où le soleil a décidé de ne pas se montrer. C’est vraiment dommage puisque nous commençons par la Plaza de Espana, construite pour l’exposition Universelle 92 et utilisée dans plusieurs films dont Star Wars II comme décor de Naboo. Néanmoins, cette place reste magnifique avec ou sans soleil. Ensuite, c’est parti pour une visite guidée de la ville. On se balade, on s’émerveille, bref, la magie de Séville opére. Nous visitons la cathédrale et escaladons la Giralda (34 rampes et 17 marches) afin d’avoir une vue imprenable sur Séville. Le soleil, si timide, a décidé de montrer le bout de son nez finalement. Les photos n’en sont que plus belles. Nous devons ensuite rejoindre une fois de plus le bus pour aller faire le check-in et nous nous rendons compte que l’auberge de jeunesse se trouve à l’extérieur du centre (environ 30 minutes à pieds) ce qui n’est vraiment pas pratique. Nous décidons donc de nous reposer un peu et d’aller boire un verre dans les parages. Après un long moment à ne rien trouver et à chercher, nous trouvons des cabanes sur le port avec pas mal de jeunes et de la bonne musique. Nous nous posons là en compagnie de deux autres françaises, Pauline et Elodie avec lesquelles nous partageons la chambre. Nous rentrons à l’auberge, nous changeons et prenons un bus pour retourner dans le centre direction un petit resto’ où on se fait un menu del dia et où l’on mange très bien. Nous trouvons un bar sympa où nous prenons un coktail chacune (Mojito, Daiquiri Lemon y fresa, Gin Tonic) avant de partir pour la boîte où nous allons retrouver le reste du groupe. C’est une boîte vraiment sympa avec une décoration un peu ethnique. On s’amuse, on boit, on danse, on fume, bref, on profite de cette soirée comme il se doit avant de rentrer en taxi à l’auberge et de s’endormir en vue de notre dernière journée à Cordoba.

 

 

 

 

Et c’est parti, on reprend le bus, direction Cordoba ! Nous arrivons pour une visite guidée de la ville comme dans les autres villes. Une fois encore, le décor est très différent de ce qu’on a pu voir à Séville la veille ou à Grenade. La guide nous explique qu’il y a une forte influence musulmane mais aussi un quartier juif où nous effectuons la visite. Cordoba est aussi une ville d’érudits où beaucoup de médecins ou scientifiques ont logé à un moment de leur vie en particulier venus d’Orient. Les rues sont encore plus petites et étroites qu’à Séville ou Grenade ce qui permet d’être à l’ombre et de ne pas trop souffrir du soleil qui aujourd’hui a décidé de frapper fort ! Après cette visite, nous allons mangées avant d’aller visiter la cathédrale de Cordoba qui est absolument magnifique. C’est intéressant de voir comment une religion peut se réapproprier un lieu de culte d’un autre religion. Malheureusement, nous manquons de temps et nous ne pouvons pas en faire plus car il faut déjà rejoindre le bus pour partir direction Valencia !

 

 

 

 

 

En tout cas, je garde un très bon souvenir de ce voyage même si c’était fatiguant, que j’avais mal aux jambes et que je manquais de sommeil, j’ai réussi à en profiter correctement. Cependant, l’Andalousie je n’en ai pas encore fini avec toi donc JE REVIENDRAI !

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Hello Anaëlle. Je viens juste de découvrir ton blog et quel bonheur de te lire ! Merci de nous faire partager un peu de ta vie espagnole, ça fait rêver. D'autant que tes photos sont comme toujours superbes. Profite bien des 2 mois qui te restent à Valence et on se retrouve sur la plage de Wimereux cet été pour que tu nous racontes tout ça, OK ? Bisous. Sylvie Baudelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *