Voilà maintenant trois mois que je suis en Espagne et j’ai quelques difficultés à faire vivre ce blog, je m’en excuse, des publications de photos arriveront bientôt pour vous montrer les endroits touristiques mais aussi le charme de Valence.

Alors, voici deux mois que je mange, bois, dors espagnol. Au début, le rythme est des plus dépaysants il faut le reconnaître. Tout d’abord, l’heure des repas. Les espagnols mangent 5 fois par jour, par petite quantité mais 5 fois par jour ! Il y a :

-le desayuno : le petit-déjeuner qui correspond au petit déj’ français et se prend à peu près à la même heure.
– l’almuerzo : c’est une sorte de goûter entre 10h30 et 12h00, on peut manger un sandwich ou des fruits ou un gâteau enfin ce que l’on veut.
– la comida : c’est le déjeuner, il se prend à partir de 14h-14h30.
-la merienda : c’est une sorte de goûter de l’après-midi qui se prend quand on rentre chez soi, il peut consister comme l’almuerzo en un sandwich ou des fruits.
– la cena : le dîner, il se prend généralement aux alentours de 21h30-22h.

Le rythme espagnol est complétement différent du rythme français. Et oui, ici la sieste est une institution. La plupart des magasins sont d’ailleurs fermés entre 14h et 17h. Cet horaire correspond au repas de midi et à la traditionnelle sieste espagnole. Plutôt agréable n’est-ce pas ? De fait, les magasins restent ouverts plus tard (fermeture aux alentours de 20h/20h30/21h en fonction des magasins). Les supermarchés quant à eux, sont ouverts jusque 21h30.

Autre gros changement dans ma vie, la colocation ! Et oui, cette année, il était hors de question d’avoir un appart’ toute seule, j’ai donc opté pour une colocation avec 8 autres personnes et je peux vous assurer que c’est plutôt drôle. Mine de rien, ça demande de l’organisation et de pas être trop regardant sur ci ou ça, sinon, je pense que c’est le bordel. Je vis avec 3 autres français qui sont dans une école de commerce à Marseille, une finlandaise, un irlandais, une allemande, une marocaine et une italienne. Le mieux dans tout ça ? Tout le monde s’entend bien et pour le moment, aucune tension notable n’est à déplorer si ce n’est avec le propriétaire qui fait tout sauf son travail.

J’ai aussi commencé un stage en entreprise pour tout le semestre dans le services des bibliothèques et de la documentation dans la bibliothèque historique de la fac. C’est un boulot plutôt intéressant et dont je découvre un peu plus à chaque fois la diversité. Et le top du top c’est que je m’occupe en grande partie du fonds photographique alors, que demande le peuple ?

Voilà pour les nouvelles, ah oui, il fait encore entre 25 et 30° ici ce qui est des plus appréciable et nous permet de continuer d’aller à la plage ou de bronzer sur le toit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *